Long time no sea parce que ça fait longtemps que je ne suis pas allé à l'eau  plonger ou encore que mon bac n'a pas reçu une bonne rasade d'eau de la grande bleue. La météo et la pollution récente après les pluies diluviennes n'inspire pas confiance, Épluchure est fermée cause bactéries (même si je n'irai jamais prélever là bien-sûr). L'apparition de cyanobactériescyanobactéries a été un bon avertissement: quelque chose n'allait pas! Et bien c'est le kH qui est tombé. En plus des taux de Ca et Mg relativement faibles vu la population gourmande de durs et mous du bac. Du coup, ajouts quotidiens de kalkwasser, kh builder etc. Force est de reconnaître que c'est moins glamour dis comme ça, on a l'impression d'un petit reef en équilibre sous assistance, et c'est bien un peu cela en fait. Donc j'ai du fendre ma tirelire pour l'achat d'un RAC qui arrivera prochainement. En tout cas les cyanos sont reparties se tapir au fin fond du bac en attendant des conditions plus propices à leur épanouissement. Les derniers changements d'eau ont été fait au sel reef crystal car il est plus titré que certains et se dissout bien.

Mais passons à "plus fun", les nouveautés du parallélépipède. Parmi les nouveautés, une jolie lysmata amboinensis. J'adore son élégance, ses longues antennes, et sa curiosité. Si les poissons du bacs ne sont pas parasités et du coup ne se laissent pas papouiller par elle, elle ne rate jamais un occasion de venir faire le tour de mes poils et ma peau lorsque j'ai le bras droit dans le bac. Je la nourris régulièrement d'un peu de crevette:

amboinensis

Un trop petit frag d'acanthastréa est arrivé mais n'a pas survécu (fragilité, qualité, trop de courant?). Par contre un double pied de duncanopsammia axifuga se plait et me gratifie depuis sa récente arrivée de plusieurs pieds fille. D'ailleurs je la nourris aussi:

duncan2

Un frag avec quelques parazoanthus jaunes:

parazozo

J'ai aussi acceuilli quelques cypraeas annulus, que je surnomme grain de café. Je passais mes journées sur les plages, plus jeun (oui je suis toujours jeune) de l'Atlantique à ramasser leurs coquilles parmi les cailloux amassés au niveau haut de la marée. Quelques astréas étoilés aussi en aide au nettoyage. Mais ces petites bouches paient malgré moi un tribut lourd aux conditions idylliques que je leur pourvois: certains finissent dans l'estomac de cette squille-hyène que j'entends toujours jouer des castagnettes au fond du bac GRRRR. Surtout quelques nassarius et ma douce alpheus bellulus. Du coup mon cryptocentrus se retrouve bien seul. Le jour ou je la choppe, c'est elle qui servira de festin aux autres!

Deux frags de montipora plateau rouge m'ont été offert par un pote récifaliste voisin rencontré grace au forum recifal passion . Je lui ai "prété" mon lambi un peu à l'étroit dans le bac et qui retournait un peu trop les coraux posés sur le sable.

montiporaweb

Imaginez deux dieux parlant de leurs aquarium respectifs:

"Comment tu fais toi, moi je suis envahi par les vaches?"

"Facile, mets quelques humains et ils devraient les manger, mais pas trop, juste un couple, vu ton volume, car ça peut se reproduire beaucoup!"

Sauf que pas de chance, il a mis que des végétariens... C'est un peu comme ça en aquariophillie lorsque l'on introduit une espèce pour se débarrasser d'une autre. J'ai donc acceuilli un couple d'Halichoeres chrysus en espèrant qu'il mangeraient les quelques planaires restant... Bof, l'action de ces derniers n'est pas flagrante, même s'il y en a peu et je comprends qu'ils préfèrent les artémias. Voici le mâle:

halichoeresweb

J'aurai tant aimé pouvoir héberger un hortulanus ou un ruepelli, mais ils deviennent trop gros.

Est arrivé une superbe acropora marron dont les extrémités sont bleu clair. Placée juste sous les sunlights, elle a tendance à devenir plus marron:

acroporaweb

Egalement une échinopora dont les polypes, impressionnants de longueur, sont allés bruler le bas de la sériatopora hystrix:

echinoweb

J'ai découvert une nécrose sur ma belle acropora robusta bleue. Incompréhensible. Jusqu'à ce que je trouve la raison quelques jours plus tard, tendrement enroulée autour d'une bouture: mon astérina que je voyais de plus en plus souvent. Manque de nourriture habituelle, changement de régime pour le dessert, j'ai lu sur le web que je ne suis pas le seul. Bien que temporaire ou rare comme comportement, je ne lui ai pas laissé le temps de faire une indigestion: décantation!

Le dernier arrivage contient:

Une acropora (blanche à son arrivée cause stress) qui reprend sa couleur vert pâle, avec des polypes bleu ciel:

acrobleuciel

Une pocillopora verrucosa rose mauve:

pocilloweb

Mes chouchoux le plerogyra sinuosa, que je nourris régulièrement:

plero

et un superbe tridacna maxima bleu:

tridacna

et quelques zoanthus verte coeur vert ou jaune et rouges coeur mauve:

zozo

et un petit frag cadeau d'un pote, mais qui m'a été piqué et caché certainement par un crabe cette nuit:

zozo1

En voilà beaucoup. On devrait pas attendre autant pour poster, quel boulot! Et je ne vous ai toujours pas parlé d'eau douce, de mes dernières plongées... Le prochain évènement est la mise en place et le réglage du RAC. En attendant, voici une photo panoramique (de piètre qualité) pour vous donner une idée du bac qui va avoir un an:

pano2

@+

Robin