passion poisson

19 mars 2015

Le 2.0

Grâce à un ami et un magasin qui fermait, j'ai pu récupérer un bac énorme que l'on a adapté au récifal. Il a fallu décoller la bête dans le noir avec nos portables pour éclairage, en utilisant des cordes de piano, porter les vitres jusqu'au camion et rentrer d'Avignon à Marseille. S'en est suivi une longue construction (support, peinture, montage collage etc.). Des mois de travail (en alterné...). Le bac a été mis en eau à l'été. Seul un beau leucosternon commandé pour l'occasion n'a pas survécu aux points blancs, malgré un UV installé, il est vrai, un peu tard, mais les hépatus ont tous survécu, comme les autres d'ailleurs. Dommage et trop tard maintenant.

Le bac est toujours installé en décor provisoire, l'éclairage LEDs n'est pas encore géré par l'arduino et son écran tactile, mais ça viendra. Les changements d'eau vont être simplifié grâce à 2 récupérateurs d'eau qui seront dans la boucle d'épuration, avant un dsb et l'écumage. Le RAC et le RAH semble en réglage mais malgré un taux de Ca toujours un peu bas tout semble plutôt bien tourner.

Je n'ai pas réussi à faire de vidéo ou photos valable, en tout cas dont je sois satisfait. Voici néanmoins la vidéo de la prépa du bac, cela donne une idée de sa taille: 

 

Posté par robinjerome à 21:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Même pas mort!

Bah oui le temps passe et je me suis consacré à d'autres tâches qu'à celle d'alimenter le blog. Mais on vit toujours! Tant de temps à rattraper!

En plus des pontes d'ophiures et de bénitiers, plusieurs couples de clowns se sont mis à pondre, parfois tous les 15 jours, ainsi que les demoiselles:

 

 

Le bac récifal du salon a été arrêté en 2014 et tout a été transféré dans le monstre que je vous présenterai dans le prochain poste. 

Le canthigaster valentini a rejoint un monde sans coraux, chez un pote car aussi curieux et adorable qu'il est, inutile de dire que je n'aurai pas voulu voir ce qu'il m'a fait dans la vidéo suivante en plein dans le récifal:

 

 

J'ai aussi eu la chance de faire 2 plongée à Djibouti, voici la première:

 

 

Voilà, on n'a pas chaumé quoi, surtout lorsque vous verrez le bac monté en 2014...

Posté par robinjerome à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 novembre 2013

Quelques clichés de plus.

Quelques clichés de plus issus de la même matinée:

Le duncanopsammia:

duncan

Mon nouveau petit punk, un fungia mauve vert:

fungia

 

Mon gobiodon sur son nouveau perchoir depuis que j'ai retiré le millepora vert mort cet été:

gobi6

 

Un cadeau, quelques palytoas et une gorgone offerts par un pote:

palito

 

Le pocillopora ne craint pas la chaleur ni le soleil, en tout cas pas celui de cet été...

pocillo

 

Le stilophora mauve lui non plus ne craint pas. Je l'ai malheureusement cassé en le manipulant et je n'ai jamais pu le recoller, trop lourd. Il est maintenant posé sur le côté et freine le brassage:

stilo

 

Le turbinaria qui avait presque disparu sous la taille du seratopora hystrix est reparti depuis que j'ai élagué:

turbi

 

Quelques zohantus roses se prélassent plus bas:

Zoha1

zoha2

J'allais oublier ce petit frag vert pâle:

acro12

 

Dans les bacs d'en bas voici deux photos:

premnas

 

Une salarias bien curieuse:

salarias

Posté par robinjerome à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 novembre 2013

Le temps s'accélère!

Le bac est reparti, mais c'était sans compter les chaleurs 2013. Cette fois-ci le message est passé: plutôt un groupe de froid que de perdre des animaux qui en ont la valeur pécuniaire, en dehors du fait qu'ils n'ont pas demandé à être là. L'été prochain sera mieux! Voici donc une vidéo de mon bac salon avant la chaleur:

 

 

Depuis cette nouvelle canicule ont diparu: le millepora verte, l'acropora mauve, la seriatopora hystrix rose et le stylophora vert. Quelques pièces imposantes de mon bac donc. D'autres pièces et jeunes boutures arrivées récemment ont disparu ou ont beaucoup souffert. C'est sûr, le bac affichait complet malgré mon envie d'acceuillir

Le bac est enfin reparti. Je regrette la perte d'un joli cyphastrea vert polypes roses entre autres. Deux acroporas ont brulé et perdu leur couleur sans blanchir. Tout reprend enfin.

Le premier a brulé presque complétement, un pied mère. Une pointe a résisté et devrait repartir, retour à sa couleur, de marron à mauve à polypes jaunes/verts:

acro1

 

Un autre acropora avec une forme plus pointue mais de couleur et polypes presque semblables:

 

acro9

 

Un joli pied d'acropora dont le corp à l'ombre est vert et les pointes/polypes roses. Je l'adore. Il commence à pousser en plateau:

 

acro3

 

 

Celui-ci a brulé au milieu et ne pousse pas vite mais la couleur originale est de retour, entre blanc et crème avec des pointes bleues/mauves:

 

acro8

 

Quant aux pièces suivantes, elles sont en "transit" de couleurs. Elle reprennent elles-aussi.

 

Ce millepora était à l'origine "gold". Il est en train de bleuter, c'est assez clair sur les pointes. Il est encore sur le sable.

acro7

 

 

Pareil pour celui-ci que mon petit oursin m'a renversé 2 fois sur le moseleya... Du coup il a brulé aussi. La photo ne rend pas son apprence plutôt rose à pointes bleues.

acro10

 

Cet autre millepora semble devenir vert au pied et rosir aux pointes mais c'est encore léger.

 

acro5

 

 

Idem cet acropora me semble hésiter entre bleu et rose:

 

acro2

 

Cet acanthastrea a bien passé l'été lui.

acan

 

Le montipora superman a repris sa couleur après un été bien bronzé marron:

monti

 

La suite au prochain poste, promis rapidement. Avant cela, voici deux vidéos de cet été. Les deux, suite à changement d'eau. D'un coté une ponte d'ophiures au top de feu mon stylophora vert, dont je suis envahi:

 

 

 

De l'autre une ponte de bénitiers. Malheureusement l'un d'eux est mort. Son bissus était visiblement infecté et/ou attaqué par un vers de feu. L'autre va bien tout comme le derasa voisin.

 

Posté par robinjerome à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2013

Tout d'un coup un inconnu surgit...

Tout d'un coup un inconnu surgit et vous offre des fleurs... Cette vieille pub, c'est un peu ce qui m'est arrivé grâce au blog et à E. Montesino. Ayant parcouru ces pages et ayant vu que nous étions tous deux marseillais, il m'a contacté pour me proposer le don de son physogyra. C'est avec un grand plaisir que je l'ai reçu et lui ai à mon tour offert quelques boutures en échange. Très sympa! Il a souffert du transport et de son positionnement dans le bac ainsi que de la chaleur de cet été. Cela a causé une nécrose assez importante sur la moitié du squelette. Heureusement celle-ci est enrayée maintenant. D'ailleurs je l'ai placé ailleurs, je pense qu'il souffrait aussi de son voisinage. Il est bien gonflé aujourd'hui et va très bien.

Comme je le disait, le bac a souffert cet été 2012. De la chaleur (pas de clim) et peut-être d'une mauvaise manipulation lors d'un changement d'eau. Résultat la partie inférieure du seriatopora hystrix a brûlé mais surtout une bonne partie du calendrium vert aussi. C'est pour cela que je pense surtout à une faute de ma part. Je me demande si après le changement d'eau la remise en route de la pompe de décante n'aurait pas envoyé une eau trop acidifiée par le RAC, que je n'avais apparemment pas coupé. Il se pourrait aussi que ce soit le mucus des autres coraux projeté. J'ai donc changé de manière de faire, en m'assurant de la coupure du RAC si non alimenté en eau et surtout maintenant je change plutôt l'eau en continu, en vidant d'un côté et en remplissant de l'autre. Cela présente l'inconvénient d'éventuellement supprimer une partie de l'eau fraîchement introduite mais bon, je change tout de même beaucoup.

Depuis cet épisode malheureux, une fois les chaleurs passées, le bac s'est de nouveau remis à pousser. J'avais arrêté le RAC au plus fort de l'éte car les Ca et kh augmentaient trop puisque les coraux stagnaient, à priori sous la chaleur. Depuis la remise en fonctionnement du RAC le bac reprend en force, spécialement l'hystrix dont les pointes poussent énormément et que je suis obligé de "raboter" avec l'aimant lorsque je gratte les vitres. Les autres coraux aussi vont bien. Tout pousse même trop. Un acropora bleu a pris plusieurs centimètres dans le fond du bac. D'ailleurs j'avais oublié que mon premier pied d'acropora, un hoeksamaï que j'aimais beaucoup, bleu à polypes verts fluo à lui disparu cet été pour les mêmes raisons. J'ai eu un caulastrea en pension pour remise en forme, nickel. Même le calendrium reprend du poil/polype de la branche mais j'attends de voir s'il repoussera sur son propre squelette. Rien n'est moins sûr mais quelques morceaux semblent s'épaissir alors que je pensais le supprimer et repartir sur des boutures. Wait and see donc mais cela permettrai de donner de la place au mauve de derrière. Bien sûr le sarco est toujours très envahissant.

J'ai aussi acquis une euphyllia bien jolie et un bloc d'acanthastrea gris/bleu à bouche orange. Pour finir le petit ocellaris mâle avait disparu sans raison. Un nouveau l'a remplacé pour le plus grand plaisir de Madame qui l'a accepté de suite. Enfin un couple de synchiropus splendidus pille ma micro faune dans le fond du décor. On ne les voit pas assez mais j'ai déjà pu être le témoin de parades le soir. Quant aux 2 bénitiers, ils atteignent une taille généreuse.

J'ai eu la chance d'aller plonger en Egypte fin 2012. Une semaine magique à Marsa Shagra où j'ai pu faire quelques photos qu'il faudra mettre en ligne, ainsi qu'une vidéo que voici:

 

Posté par robinjerome à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 février 2012

Up up up...

Un p'tit up donc, juste pour présenter deux poissons qui viennent d'arriver dans le bac d'en bas. Ces deux là font partie de mes chouchous, vraiment. Le pygoplites diacanthus tout d'abord, que j'ai tant observé en mer rouge (voire postes précédents sur Jeddah). Ensuite l'halichoeres hortulanus. Au même titre que le thalassoma ruepelli, que j'espère un jour héberger également, j'ai partagé de nombreuses plongées sous l'eau avec ces deux-là, en bouteille et en apnée.

Le pygoplites est arrivé en bonne forme, juste de la veille, mais je n'avais pas de doute sur la qualité de mon eau d'une part, et de sa santé d'autre part. Il faisait preuve de beaucoup de curiosité, toujours à venir voir en façade. Je l'ai pris alors qu'il ne s'alimentait pas encore. Il a boudé la nourriture une journée de plus, puis a commencé par la spiruline. Pendant tout ce temps, il venait à chaque passage devant le bac. En quelques jours, il a fait de l'enrochement son domaine; sans témérité, il vient me voir et se laisse prendre en photo même au flash:

 

pygoplitesdiacanthus

 

Quant à l'hortulanus, lui n'a pas été impressionné pour un sous. Il est arrivé hier et se balade dans tout le bac. Comme en milieu naturel, il passe son temps à inspecter les roches à la recherche de nourriture vivante. Il reste difficile à prendre en photo car rapide. Il est petit. Je l'aurais bien mis dans le bac du haut mais sans certitude sur l'avenir de celui-ci, il risque de se trouver à l'étroit si je ne grandis pas le bac... D'autant que le flav et le strigosus sont chez eux, depuis le temps. Ils m'ont même éjecté un ecsenius midas que j'avais rentré hier. On l'a retrouvé à temps sur le sol à peine humide! Enfin le voilà dans la décante et à terme il rejoindra le bac en bas avec l'hortulanus que voici:

halichoereshortulanus

 

Est arrivé aussi un couple d'Acreichthys tomentosus, que je n'ai pas pris en phot, pas plus que les aïptaisias qu'ils sont sensés éliminer... :-(

 

@+

Posté par robinjerome à 23:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2012

En sel

Et au galop. Voilà, la fishroom tourne au ralenti mais tout a été salé, comme je l'indiquais dans un précédent poste. Il ne reste plus qu'un petit bac de 80l avec 2 couples et quelques alevins car je préfère les faire grandir ou donner les couples à des aquariophiles "chevronnés".

Pour le reste, alors que tout le monde devait déménager dans le 600l adjacent, d'une part celui-ci s'est mis à fuir et d'autre part les clowns ont décidé de pondre. Opération reportée donc, le temps de l'éclosion et aussi d'échanger les 2 bacs de 600l. Je suis content que la femelle est pondu si rapidement! Ce fût une petite ponte, environ une trentaine d'oeufs je pense. Ils ont éclos en décalé, je n'ai pu récupérer que 2 ou 3 alevins qui ont vite disparu. Voici une vidéo de cette ponte, assez classique des "pondeurs sur substrat": la femelle pond les oeufs et le mâle féconde dérrière.

 

 

Ensuite j'ai pu passer tout le monde dans le 600l. C'est juste parfait, bien qu'ayant un peu trop de pierres vivantes (et trop d'aïptaisia). L'hepatus grossit à vue d'oeil, les autres se portent à merveille. Donc je me suis mis à la recherche de la population finale de bac, sachant que ce serait un FO avec le 300 ou le 400 (qui n'est pas encore dans le circuit) qui servira de refuge/DSB/bac à boutures. Il me reste à percer le 400 et à me procurer le sable. Pour population, je souhaiterai mettre le flavivertex et le gramma loreto dans le bac du club (AMC) dont je m'occupe et introduire un ange. J'avoue craquer pour le xanthometopon et pour le pygoplites diacanthus. Il se pourrai bien que je puisse obtenir ce dernier. En attendant, j'avais lors d'une commande commune demandé 3 triostegus pour un copain. Ils n'étaient pas disponibles et pas pour moi mais voilà que j'en trouve dans une animalerie de la région, en bonne forme et en plus issus d'élevage post-larvaire (opération qui consiste à attraper les larves lorsqu'elles rentrent dans les lagons et de les faire grossir en bassin. Ce procédé est louable car il n'a qu'un impact infime: pas de pêche d'animaux adultes capables de se reproduire, pas de cyanure, prélèvement négligeable au vu du taux de survie de ces larves par prédation etc.). Donc bravo Truffaut plan de campagne. Les poissons sont beaux et peu chers. J'ai décidé d'en prendre 2, je sais que mon pote prendra les 2 autres. C'est un poisson qui se déplace en banc (dans la nature...) car en aquarium cela reste un chirurgien avec son caractère. Son intérêt aquariophile n'est pas la couleur; il est très actif et passe sont temps à brouter. C'est un végétarien pure, voilà qui est intéressant... De quoi tondre les filamenteuses qui se développent dans ce bac. C'est le stigosus qui ne les a pas vu arriver d'un bon oeil, car malgré la différence de couleur, la forme n'a pas du le tromper: concurrence en vue...

Toujours est-il que passé le temps de l'introduction, ils se sont très vite mis au travail. Ils vont donc super bien! Voici les premières photos, du dominant:

strigosus1

triostegus3

 

J'en profite pour vous proposer une photo du gramma loreto, bien disposé ce soir:

grammaloreto

 

J'oubliais un petit mâle synchiropus splendidus qui a intégré le bac principal car récupéré chez un autre aquariophile. Et puis ça va stimuler la microfaune...

Cache-cache:

synchiropus splendidus

Et le gobiodon hystrio dans une de ses acroporas préférées. Cache-cache aussi:

hystrio1

Les amboinensis, quant à elles, sont tout le temps grainées:

amboinensis

 

@ bientôt.

Posté par robinjerome à 20:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 janvier 2012

Cicloseris affamé

En fait il n'est pas affamé. Ce corail est symbiotique mais a bien besoin d'un apport carbonique de temps en temps. Il suffit pour s'en rendre compte de le voir ouvrir la bouche lors de nourrissages conséquents... J'avais donc décidé depuis longtemps de filmer son nourrissage car le voir faire surprend toujours initiés comme néophytes... Cet après-midi j'avais presque réussi avec un morceau d'huître mais au final c'est le labre, qui n'y avait pas touché de l'autre côté de l'aquarium, qui a fini par emporter le morceau. GRRRR!!!

Ce soir je retente avec un petit morceau de crevette, le labre étant couché dans le sable:

 

@+

Posté par robinjerome à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 janvier 2012

B0cal 2.0

Meilleurs voeux à tous!

Si le 31 décembre représente pour certains d'entre nous quelque chose, cela reste juste un  jour de vie pour les animaux. Nos poissons et coraux n'échappent pas à la règle. Donc je ne dérogerai pas à la tradition en vous souhaitant une heureuse année 2012, pleine de réussite aquariophile avec des animaux eux aussi en pleine santé.

 

Concernant le b0cal 2.0, je n'avais pas vraiment pris la peine de faire quelques photos et pour cause. Ces bacs ont été récupérés et sont donc parfois en mauvais état, avec de nombreuses rayures, ne facilitant pas la prise d'images. Après une courte vidéo du déparasitage de l'hépatus, j'ai fait hier quelques clichés. J'ai introduit récemment un jeune frenatus pour donner à Madame un partenaire, ainsi qu'une anémone entacmea quadricolor pour leur fournir un nid. Tout cela il y a 10 jours! Et bien ces deux là se sont de suite appairé, installé dans l'anémone (on ne se lasse jamais de ce spectacle) et ont à priori décidé de frayer. J'ai pu assister au nettoyage du support juste sous l'anémone et à quelques parades. A suivre donc...

Voici Madame vautrée dans son anémone:

 

frenatus1

frenatus3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec Monsieur en arrière plan:

 

frenatus2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'hépatus profite grassement des nombreux nourrissages que j'offre aux kaudernis, j'ai l'impression qu'un couple est en train de se former. Il a doublé de taille:

hepatus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le canthigaster est vraiment attachant et vient me piquer la nourriture des doigts...

canthi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai récupéré un gramma loreto et un pseudochromis flavivertex en récupérant un bac qui devrait remplacer celui du salon. Seul le premier s'est laissé photographier pour l'instant:

loreto

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour terminer une de nos belles crevettes méditerranéennes:

crevette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

@+

Posté par robinjerome à 10:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 décembre 2011

Une passion toujours plus dévorante...

Force est de constater que le sel prend de plus en plus de place dans la maison. Si beaucoup de bac ont été arrêté avec la crise, certains se sont salinisés... On compte donc à la fishroom un 270+400l voire une connection future avec le 600l adjacent. Le seul but de tout cela est d'avoir un espace d'acceuil (bah voyons!) et surtout de reproduction digne de ce nom. Soyons honnêtes on ne va pas frapper fort dans un premier temps (il y a déjà un changement d'eau quasiment chaque semaine...) et dans un avenir incertain mais des pontes au minimum de kauderni seraient les bienvenues. D'autant que mes deux specimens, visiblement du même sexe, ont fini par ne plus pouvoir se supporter dans le bac du salon, l'un deux se laissant facilement attraper avec une caudale totalement rognée... Un jeune "couple" lui tient donc compagnie dans le bac d'en bas, qui fait office de "récupération" et nurserie.

S'y trouvent un amphyprion frenatus caractèriel (merci Jibay), un hépatus flemmard, quelques crevettes méditerranéennes, deux castagnoles que je ne peux remettre en milieu naturel maintenant, et un couple de lysmatas amboinensis ajouté lors d'une petite poussée de point blanc (modification du bac suite à la prise de PV pour le bac de l'AMC). Un joli déparasitage auquel s'est plié l'hépatus:

 

Dans le bac principal tout va pour le mieux, les amboinensis sont toujours grainées, et je constate régulièrement la présence de larves et de zooplancton (qui pond!):

 

 

Pour terminer voici une petite vidéo prise avec une go pro prétée par un ami, l'occasion de voir ce que nos poissons voient...

 

 

 

Posté par robinjerome à 00:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,